“Un concept sans intuition est vide,
une intuition sans concept est aveugle.”

                                                                 ( Kant )
page précédente: IMMANENCE
TRANSCENDANCE

Croire que notre personnalité s'édifie
à la manière d'un patchwork qu'on assemble
pour toujours « ajouter » de la vie « supplémentaire »,
c'est confondre l'ETRE fondamental
avec un amas quelconque de savoir acquis machinalement
par les instincts avides de mémoriser
une débauche d'idées toutes faites.
Un tel automatisme n'est pas conscient du sens de l'existence.
    remarque >>>

Ce manque de discernement nous égare dans la défiance,
car les dissonances de ces états d'esprits successifs
que nos émotions manifestent dans le désordre
sont autant d'expressions du chaos intérieur
qui les désassemble POUR NOUS DIVISER,
AU LIEU DE NOUS CONSTRUIRE EN VERITE.


On thésaurise ainsi un AVOIR discordant
parce que la méfiance accentue ce réflexe irrationnel:
  Ne pas confondre «plus» et «mieux».                    
l'ATTACHEMENT* égoïste, dissocié de l'harmonie de l'uni-vers.
    (note 1)     remarque >>>

Mais AVOIR des pensées et des sentiments disparates
ne satisfait pas notre conscience supérieure,
qui désire se structurer logiquement.
    (Nos aspirations supérieures visent à honorer l'ordre de l'univers.)       < 

En revanche, le DEPASSEMENT* de cette vision quantitative
     (note 2)
(suscitée par nos multiples facettes qualitatives)
nous permettra d'en extraire les composantes unifiantes,
                   si on aime progresser                   <  
inspirés par notre PRINCIPE DE COHERENCE parfaite,
    (conformément à l'ordre naturel des choses)   

dont la VERTU* sublime est de nous transcender
                 (note 3)       remarque >>>
vers l'idéal harmonieux auquel la FOI aspire humblement,
à travers la diversité créative de l'uni-vers.
L'orgueil fait obstacle aux aspirations supérieures : «Tout homme qui se hausse sera humilié, qui s'humilie sera haussé.» (Luc, les Evangiles.)                                                                         < NB
Une existence sans progrès serait insensée         Le progrès véritable est qualitatif   Une existence sans progrès n'aurait pas de sens!       < remarque 
sans progrès pas de sens                   puisque la PERFECTION qu'il distille                                  (voir: LA VRAIE VIE)           
  est sa qualité essentielle.
Le croyant se préoccupe sincèrement de sa qualité d'être profond: il aspire à l'authenticité car il aime la perfection divine. Or la perfection ne peut pas être incohérente.            < NB           
Notre devenir dépend donc de cette transformation qualitative.        
La profondeur de chaque structure consciente
s'enrichit de son éveil inventif: en améliorant sa cohérence
notre créativité transcende les pensées standardisées
pour donner du sens à l'existence, au delà d'une vie superficielle.

Or le jaillissement de cet élan personnel est authentique,
                                            à condition que chacun soit libre, et non pas soumis à un despote                                             < NB

car l'être intègre exprime humblement, par sa BONNE FOI,
le besoin d'achèvement* de sa COHERENCE ESSENTIELLE:
     (note 4)
nous reconnaissons là le fil conducteur qui nous relie
à notre PRINCIPE d'origine,                                         remarque >>>
à travers le respect sincère de soi-même,
la manifestation intrinsèque de notre être profond,
l'essence de ce que nous sommes vraiment*.
             (note 5)

Par conséquent, cette impulsion transcendante nous purifie
en exprimant notre FOI en la VERITE
inhérente à la Source de l'ETRE.      
  Tandis que l'instinct archaïque ne cherche pas à progresser.              <   

Notre confiance fidèle à cet égard harmonise notre vie intérieure
en nous préservant de confondre l'être et l'avoir.  
Ce qui justifie d'être croyant.                                    <   

Donc la FOI nous libère de l'ATTACHEMENT égoïste,
  (pour cela le croyant doit éduquer ses réflexes) < 

mais la transcendance ne nous projette pas hors de nous-mêmes:
  cette aspiration supérieure vise à exprimer le véritable "je suis" dont l'essence habite au cœur l'être

  SON PRINCIPE IMMANENT NOUS ORIENTE        
                                       AU COEUR DE L'EXISTENCE
                        cf: Maître Eckart  <
                               pour perfectionner ce que nous sommes déjà
   lire: Traité du détachement.
                par essence.   
    (note 6)
            
Sa force pénétrante vise le centre intime de l'ETRE absolu
pour rejoindre l'immanence de LA VRAIE VIE,

LA PERMANENCE DANS L'IMPERMANENCE
de cet éternel retour
à la Source.
haut bas
“ L'homme juste ne permet pas qu'aucune partie de lui-même
fasse rien qui lui soit étranger.”

                                                                        (Platon)
                La justesse exige la cohérence de la bonne foi : on ne peut pas être juste si on se contredit soi-même!                                 <
*Notes:
(1) Ce processus archaïque est instinctif: son aveuglement sentimental affecte notre Raison.
La transcendance ne doit pas être confondue avec l'ambition égoïste, séparée du noyau essentiel.
C'est par confusion entre l'être et l'avoir que l'être superficiel s'imagine une prétendue transcendance
« extérieure au monde », selon un processus qui s'opposerait à l'immanence.      retour (1)

(2) L'esprit détaché est capable de prendre du recul pour s'apercevoir que la vertu d'être dépasse l'avoir
puisque notre potentiel transcendant se trouve déjà en nous-même depuis l'origine de l'humanité.
« Tout développement commencé s'achèvera »
(Renan, Dialogues et fragments philosophiques).
Le souffle de cohérence qui nous anime nous confère un destin transcendant:
le croyant considère cette faculté immanente comme un signe divin
dont le sens est nécessaire à la transcendance:
aucun dépassement ne serait possible sans ce fil conducteur de notre créativité, dont la diversité nous élève
au-dessus du comportement robotique des somnambules qui suivent un troupeau de moutons de Panurge.
Le conformisme fige la transcendance par attachement, tout comme il empêche la bonne foi.
« Les ratés de l'instinct encombrent la sensibilité de complexes affectifs.
Plus encore que ses poussées libres, ils sclérosent la pensée »
(Emmanuel MOUNIER, Traité du caractère, 1946, p. 611).
    retour (2)

(3) Toutes les vertus sont cohérentes entre elles. Elles sont qualitatives:
la transcendance n'est pas une « quantité extérieure à nous-mêmes ». Sa gloire exige l'humilité.
Cantonnée à la périphérie de l'être, la vision égoïste incite les hommes à s'imaginer des exploits
comme sauter à la perche pour se propulser vainement hors de soi-même, être applaudi
jusqu'à en perdre la tête qui aura recueilli des lauriers évidemment inutiles.
C'est pourquoi le croyant authentique aime progresser dans le vrai détachement, donc libéré de toute contrainte :
« La mystique sur commande (...) aboutit à scléroser l'innovation et sa propagation » (Univers écon. et soc., 1960, p. 36-10).
      retour (3)

(4) cf : « l'entéléchie » (De l'âme, Aristote). Il convient donc à chacun (Lettre à Elisabeth, Descartes)
de « se servir le mieux qu'il est possible de son esprit, pour connaître
ce qu'il doit faire ou ne pas faire en toutes les occurences de la vie »
.
Grâce à cette bonne foi,
son travail sur lui-même conduit le fidèle à se dépasser en améliorant humblement sa cohérence
« en forçant quelque seuil de plus grande conscience ». (Teilhard de Chardin, L'Avenir de l'Homme) >>>
C'est ce que devrait faire (ici et maintenant...) « l'Homo progressivus »
ce croyant en « la Vie dans l'intégrité de ses aspirations »   (Teilhard de Chardin)
« l'homme pour qui l'avenir terrestre compte plus que le présent...»
     retour (4)

(5) Notre Raison doit s'affranchir des instincts primitifs pour comprendre LA LOGIQUE DE LA FOI,
laquelle s'applique à notre qualité d'être authentique.
   
   remarque >>>

Descartes considère la générosité comme un remède permettant de maîtriser les Passions.
Certains auteurs suggèrent de déconstruire le moi égoïste, d'aller au-delà des mots et de la Raison.
Lire M. Foucault (Les Mots et les Choses), Pascal, Krishnamurti, Maître Eckart...               retour (5)

(6) En s'efforçant d'améliorer sa cohérence, l'homme de BONNE FOI se purifie, (pur = sans mélange)
si bien que son DETACHEMENT élève son âme parmi les justes, donc sans se séparer de l'essentiel,
ce souffle de cohérence des forces créatrices de la vie, déjà présentes en nous-mêmes.
« L'homme juste ne permet pas qu'aucune partie de lui-même
fasse rien qui lui soit étranger
 (Platon)


  Il peut arriver qu'un chien puisse venir en aide à une chatte pour sauver la vie de ses petits:
  il y a été conduit par le souffle d'intelligence supérieure de l'uni-vers,
  dont l'influence dépasse les capacités intellectuelles de l'animal, lequel semble incapable de s'en émouvoir.

Or cette même source d'intelligence nous transcende aussi,     
faisant croître la conscience du croyant qui s'en émerveille.     

  Notre aptitude à l'enthousiasme (du grec theos = dieu) est inhérente à notre âme:

  Bien qu'il puisse être stimulé par un éclairage extérieur à l'individu, ce potentiel immanent,
  spécifiquement humain - d'origine "secrète" à cause de l'ego qui la dissimule - révèle notre essence intime
  grâce à son souffle de cohérence divine, toujours disponible pour grandir les humbles qui s'éveillent. 

« Chez Jaspers, il y a un second sens du mot transcendance, en tant qu'il caractérise le mouvement que nous accomplissons sans cesse
pour nous dépasser nous-mêmes.
L'existant accomplit sans cesse un mouvement de transcendance, se dépasse sans cesse.»
(J. WAHL, Les Philos. de l'Existence, 1954, p. 69).
En fait le souffle de la vie ne s'interrompt jamais, faute de quoi nous serions morts!
Mais un état d'esprit matérialiste peut empêcher son accomplissement transcendant, en se laissant aller à l'indolence : c'est la conséquence de l'athéisme
qui sombre dans l'attachement aux automatismes instinctifs, sans jamais procéder aux expériences requises pour développer les facultés spirituelles.

« L'égocentrisme bloque la vie du moi sur l'image du moi, une image figée, déjà morte,
privée de la mise en perspective continuelle qu'opèrent le contact d'autrui et la référence aux valeurs supérieures; ...»

                            (Mounier, Traité du caractère, 1946, p. 688.)
 

Le progrès cohérent donne un sens logique à l'existence consciente de son essence grâce à la bonne foi :
c'est pourquoi le croyant authentique cherche à perfectionner son être, il sera créatif plutôt que de sombrer dans la médiocrité routinière du conformisme.
Ses aspirations supérieures améliorent notamment ses qualités morales, son discernement, sa bonté, sa bienveillance, sa sincérité, grâce au travail spirituel,
mettant ainsi ses actes en adéquation avec ses idées dans le détachement, en s'efforçant de s'accorder avec la source de l'être
plutôt que de s'abandonner au chaos des instincts primitifs, qui voudraient AVOIR la mainmise sur toute chose.
    retour (6)   remarque >>>
 
Nous communiquons avec le "Je suis" universel : “... Ce qui est connu dans l'inconscient - ou âme - de quelqu'un est aussi connu des autres, qu'ils en soient conscients ou pas.”   (Edgar CAYCE, lecture 294)             < NB
“ Le perfectionnement indéfini de notre espèce est une loi générale de la nature.”
                                                                                   (Condorcet)
Des soviétiques ont montré que le cerveau d'une mère lapine réagit à chaque instant précis où l'on tue un de ses lapereaux, à des milliers de kilomètres de distance. (cf Sheila Ostrander et Lynn Schroeder) < NB
L'intelligence qui nous habite est issue de celle de la vie,
(et non pas l'inverse, comme l'aurait voulu J.P. Sartre, car l'homme n'a pas produit la cohérence essentielle des forces créatrices de l'univers).

Conscient de ses aspirations supérieures, le croyant authentique cherche à se dépasser,    
porté par le souffle de cohérence (divine) de la Vie qui nous anime
.    
Notes
<<< page précédente: IMMANENCE
suite: LE RIRE >>>
R E P E R T O I R E
  ACCUEIL* |  LOGIQUE DE LA FOI* |  INTRODUCTION* |  CROYANCE* |  PRINCIPE* |  AMOUR ET CONSCIENCE* |  INCONSCIENT* |  FRUIT DEFENDU* |  FRUIT DEFENDU (2)*  ATTACHEMENT* |  LIBERTE* |  VRAIE VIE* |  IMMANENCE* |  TRANSCENDANCE* |  RIRE* |  IRONIE* |  VIOLENCE* |  RESPECT* |  ESPOIR* |  VOLONTE* |  CONCLUSION*
  ici vous êtes à la page : >>>   T R A N S C E N D A N C E     astérisque = lien déjà visité   
  COHERENCE* |   FRACTALES* |   HUYGENS* |   SECTES* |   CLONAGE* |   PRIMITIFS* |   EGOISME* |   SOURIEZ* |   MASCARADE* |   MONDIALISATION* |   THEORIE du genre*   GENESE & VIE ETERNELLE* |   mariage & ADOPTION par des homos * |   TRAFIC D'INFLUENCE* |   LES BAHÁ'ÍS* |   ENSEIGNER* |   EXPERIENCES SPIRITUELLES* |   Qu'est-il permis d'espérer?*

Pour une meilleure compréhension de l'argumentation, il est préférable de suivre l'ordre proposé
(à partir de l'accueil, cliquer sur suite)
pour la lecture des chapitres qui précèdent le fichier "transcendance".

Médecine spirituelle chinoise
Congrès sioniste mondial
Précisions sur les RACES

Les manuels scolaires du 20° siècle
ont souvent fait état d'une prétendue OPPOSITION
entre l'immanence et la transcendance.
Quand l'esprit est bloqué par des pensées rigides (les idées toutes faites),
on ne voit pas que l'immanence n'empêche pas la transcendance,
et réciproquement, que la transcendance ne fait pas obstacle à la notion d'immanence.
Pourtant aucun principe d'exclusion ne pourrait faire s'affronter ces deux termes:
leurs sens sont complémentaires, et NON PAS EN OPPOSITION.
Il existe en nous un aspect primitif régi par notre cerveau reptilien. C'est ce qui permet le fonctionnement de nos automatismes :
par exemple, nous n'avons pas besoin de réfléchir à la nécessité de mettre un pied devant l'autre pour marcher,
et nous formulons souvent des pensées machinales comme « deux et deux font quatre », ce qui est très pratique dans la vie ordinaire.
Or nos comportements robotiques tendent à amasser des idées toutes faites, qui produisent des calculs égoïstes et de la ruse barbare,
enracinés dans les limites d'une conscience immature, sans profondeur, sans transcendance.
Mais au lieu d'en rester là, nos aspirations supérieures visent leur dépassement, grâce à la connaissance du bien et du mal.
C'est en affinant ainsi notre compréhension de la logique de la vie que se développe notre conscience morale.
>>>


A partir de briques toutes identiques, on peut construire un garage, une villa, ou tout autre bâtiment de son choix.
Chacun pourra décider de l'emplacement des fenêtres, ajouter un balcon, etc...
Dans une certaine mesure, on peut comparer ces briques à nos cellules souches...  
(cette comparaison est imparfaite, puisqu'une brique n'est pas vivante...)
Mais celui qui a des idées tordues pourra s'aménager un couloir tordu s'il le désire!
On le voit bien quand on observe les dégâts irréversibles du productivisme, avec ses pesticides et autres perturbateurs endocriniens.

Hélas les athées n'ont pas remarqué qu'un robot n'a pas d'intuition, et quand il ne peut pas comprendre, on ne peut pas l'obliger à devenir conscient!
  « Il faut être idiot pour ne pas être pessimiste. »  (Jacques Testart au sujet du transhumanisme, France Culture, 11 fév 17 à 14H50.)

Les délires des transhumanistes visent à nous rendre tous identiques, voire immortels au moyen de leurs artifices.
Ces hommes sans singularité n'auraient donc plus d'histoire ni de projet personnel, ni de transcendance.
Cela veut dire qu'on ne doit pas confondre les caractéristiques de la personnalité que nous avons construite
avec l'essence universelle de la vie elle même, qui nous a donné naissance en autorisant le libre arbitre.
Or la diversité n'empêche pas forcément l'unité, eu égard au principe vital qui nous habite tous : cette prise de conscience
conduit l'être authentique à respecter son essence d'origine, il se conforme à ce principe cohérent sans que ça l'empêche de développer ses qualités personnelles :
son état d'esprit s'harmonise avec celui d'autres personnes de bonne foi, dont les qualités en font des individus comparables
à des instruments de musique bien accordés entre eux, mais qui sont cependant capables d'interpréter chacun une composition différente.
L'homme égoïste s'écarte de ce principe cohérent, mais sans pouvoir détruire la source essentielle des forces créatrices de la vie, laquelle ne s'altère pas.


EXISTENTIALISME (tia se prononce cia) n. m. XXe siècle. Dérivé d'existentiel.
Doctrine philosophique contemporaine, qui privilégie l'existence en prétendant l'opposer à sa propre essence:
Aveuglé par son ego, J.P. SARTRE soutient que "l'existence précède l'essence", ce qui rend son discours absurde :
Comment pourrait-on après coup façonner l'essence inhérente aux forces créatrices de la vie,
et nécessairement déjà présente quand les cellules de l'embryon se divisent pour construire un fœtus?
De même qu'on peut faire de la musculation, il est possible de fortifier son esprit, mais le travail sur soi-même ne modifie pas notre essence si on procède comme un cristal qui peut croître en reproduisant sa structure sans pervertir son motif d'origine, faute de quoi il perdrait ses propriétés, à cause du manque de pureté : à titre d'exemple,
penser aux alvéoles hexagonaux d'une ruche... pour comprendre que perfectionner son être en améliorant sa cohérence, ce n'est pas une affaire de quantité.
 
Voir ci-dessus

En revanche les rayonnements radioactifs peuvent détraquer nos cellules et produire des monstruosités.

EXISTENTIEL, -ELLE (ti se prononce ci) adj. XXe siècle. Dérivé d'existence.
PHILO matérialiste : Qui est relatif à l'existence; ce mot concerne souvent l'existence illusoire perçue dans l'expérience égoïste des matérialistes,
dont la conscience s'atrophie de ne pas faire l'effort de développer leurs facultés spirituelles afin de percevoir l'essence de la vie, ce qui les conduit à la mauvaise foi.

Les hommes prisonniers de leurs automatismes instinctifs sont incapables de prendre du recul pour considérer l'efficience du domaine spirituel,
dont l'essence produit un souffle cohérent et permanent, sans lequel la vie n'existerait pas.
Le propos des existentialistes revient à dire que l'ombre d'un poteau qui intercepte la lumière aurait créé la dite lumière.

L'ego altère le reflet de la lumière d'origine, mais ce n'est pas lui qui crée le souffle de vie, déjà présent depuis l'origine de l'existence.


La transcendance est nécessairement cohérente,                  
elle ne peut pas être un faux-fuyant
:                  
On ne peut pas échapper à l'essence de la vie!                  

      Voir la page :   IMMANENCE  


Citations d'auteurs
Tablette d'AHMAD | Shrî AUROBINDO | BAHÁ'Ú'LLÁH | BARLOW | BERGSON | BRIGGS | CAYCE | COMTE | FROMM GIBRAN | HEGEL | HEYOAN | KRISHNAMURTI | LAO TSEU | LEIBNIZ | MONEY | MONNIER | PASCAL | PERROUX PLATON | POINCARE | SION | SPINOZA | TEILHARD DE CHARDIN | THOMAS D'AQUIN | VASSE | VIVEKANANDA

REPERTOIRE COMPLET >>>>>>>>>>>>
^ HAUT









Les tendances primitives sont avides de sensations
nous procurant le sentiment d'exister.

Nos instincts nous disposent
à confondre l'être et l'avoir:

ils veulent amasser,  incorporer des sentiments,
entasser  du  ressenti - sensation  de  vie .










Les tendances primitives sont avides de sensations
nous procurant le sentiment d'exister.

Nos instincts nous disposent
à confondre l'être et l'avoir:

ils veulent amasser,  incorporer des sentiments,
entasser  du  ressenti - sensation  de  vie .







L'attachement désordonné
(par crainte de manquer de vie)

accentue le chaos inconscient.










L'attachement désordonné
(par crainte de manquer de vie)

accentue le chaos inconscient.





L'attachement instinctif manifeste
la peur primitive de manquer de vie.

voir la page: LE FRUIT DEFENDU

Polarisé sur l'avoir, l'ego méfiant redoute
de se vider de ce qu'il est.







L'attachement instinctif manifeste
la peur primitive de manquer de vie.

voir la page: LE FRUIT DEFENDU

Polarisé sur l'avoir, l'ego méfiant redoute
de se vider de ce qu'il est.













Cependant, nous sommes animés par
un souffle de cohérence
portant la signature de notre immanence.








Cependant, nous sommes animés par
un souffle de cohérence
portant la signature de notre immanence.






Notre élan essentiel nous porte
à perfectionner notre COHERENCE

ce qui conduit notre être
au DEPASSEMENT
.










Notre élan essentiel nous porte
à perfectionner notre COHERENCE

ce qui conduit notre être
au DEPASSEMENT
.















La transcendance et l'immanence sont
QUALITATIVES.
Mais ceux qui confondent l'être et l'avoir
se les imaginent quantitatives.








La transcendance et l'immanence sont
QUALITATIVES.
Mais ceux qui confondent l'être et l'avoir
se les imaginent quantitatives.









Les gens superficiels
s'imaginent la transcendance
comme un « plus » extérieur à nous-mêmes.







Les gens superficiels
s'imaginent la transcendance
comme un « plus » extérieur à nous-mêmes.














La transcendance émane
de notre principe existentiel:
ce processus est profond.









La transcendance émane
de notre principe existentiel:
ce processus est profond.










La transcendance nous relie
au centre fondamental de l'être
dont l'essence
nous pousse au dépassement.








La transcendance nous relie
au centre fondamental de l'être
dont l'essence
nous pousse au dépassement.









On ne peut se transcender
que dans la bonne foi.

On ne pourrait pas faire semblant
ni se transcender à contre-cœur!








On ne peut se transcender
que dans la bonne foi.

On ne pourrait pas faire semblant
ni se transcender à contre-cœur!












Nécessaire à la foi authentique,
le détachement permet
la manifestation de notre essence.






Nécessaire à la foi authentique,
le détachement permet
la manifestation de notre essence.










La transcendance émerge dans la cohérence
grâce  au   d é t a c h e m e n t.

L'attachement instinctif
empêche le progrès de la conscience.














La transcendance émerge dans la cohérence
grâce  au   d é t a c h e m e n t.

L'attachement instinctif
empêche le progrès de la conscience.
<<< Agrandir la fenêtre au maximum avec Explorer, touche F11 >>>
.
Explorer affiche des bulles explicatives (JavaScript) et des fonctions supplémentaires.
Avec Windows, préférer Explorer écran 800 x 600, texte taille moyenne.
Proscrire Windows 10 - Agrandir la page au maximum (touche F11).