EXPERIENCES SPIRITUELLES    
      *** et correspondances sur Internet ***  
    voir plus bas    


Vous pouvez apporter votre contribution
à la rédaction de cette page
en décrivant des faits que vous avez remarqués
et qu'il serait utile de faire connaître.



Exemples:

Un grand nombre de personnes ayant vécu des expériences de mort imminente témoignent du fait que  «La conscience est indépendante du cerveau, elle est non-localisée.» (professeur Pim Van LOOMEL, revue médicale "The Lancet" - 1988 - Hollande) comme dans ce reportage télévisé diffusé par Direct 8 le 10 juin 2012:
« On est dispersé, partout en même temps - on n'a plus d'apparence humaine.» (Cathy CAVALLEIRO - A.V.C. en 2000)  
« J'étais dans la pensée des gens, je savais ce qu'ils allaient dire (...)
J'avais la connaissance totale, les maths, l'avenir, la géographie, toutes les sciences...»
(Jean MORZELLE au milieu du 20° siècle).
« En 45 secondes j'ai vécu des millénaires, je me rappelle avoir vu comme si c'était la naissance de la Terre (...)
J'ai vu des géants (...) infos sur des civilisations disparues...»
(Nicole DRON - 1968).
« On ressent tout, on sait tout, on a l'impression d'être abreuvé(e) de connaissances, tout est en nous
(...) sensation d'être allée à la source qui contient tout, toute la création et tous les êtres.»
(Michelle LAZEZ - 1987).
La plupart de ces témoins considèrent qu'ils sont entrés en contact avec le « Je suis universel » essentiel (tandis qu'ils étaient libérés de leur corps physique).  



Depuis le début des années 90,
j'ai réalisé de nombreuses expériences
concernant les influences de l'esprit
dans le contexte de la médecine antique chinoise.
J'ai remarqué que l'énergie vitale qui nous habite
est bel et bien porteuse de conscience:
son activation (dans une zone qu'on souhaite guérir)
nous procure donc davantage de conscience de la douleur...
En d'autres termes, on s'aperçoit que ça fait de plus en plus mal,
ce qui d'habitude laisserait supposer que les choses s'aggravent,
alors qu'on est en train de prier pour améliorer la santé d'un organe.
(Il s'en suivra une amélioration qui retentira ailleurs comme prévu par les textes).
Il semble donc que la douleur résulte principalement d'une lutte
entre les influences bénéfiques et les forces néfastes qui causent des troubles.
J'ai constaté que l'accroissement du flot des énergies descendantes
(les « forces du ciel ») nous procure une sensation de froid (pratique en été),
comme dans les cas de communication avec nos amis de l'au-delà,
tandis que la montée abondante des forces de la terre nous réchauffe à coup sûr.
Les premières se montrent efficaces pour désinfecter (tout au moins dans mon cas).
Il s'agit là d'expériences reproductibles.



Il m'est arrivé de recevoir des informations très utiles et très précises,
(soit par vision, soit par audition extra-sensorielle)
parfois des années à l'avance, mais je ne suis pas spécialiste de ce domaine.
Cette faculté (connaître l'avenir) est à mon avis la plus étonnante:
à quoi bon faire l'effort de décider (?) ce qui est déjà écrit quelque part...
Certaines scènes peuvent m'apparaître avec la gauche et la droite inversées
comme si j'observais une diapositive dans le mauvais sens.

Parfois « je sais » bizarrement certaines choses, comme si c'était déjà en moi,
ou bien je ressens des indications comme un sentiment global émanant d'un groupe d'âmes qui me les envoient.
J'ai su par exemple qu'il y aurait un tsunami géant au Japon, ce qui m'a conduit (en automne, quelques mois avant la catastrophe)
à dissuader une amie de faire un voyage dans ce pays, alors qu'elle en formulait l'intention.
Je lui ai répété plusieurs fois que « c'est un pays de fous » mais sans lui expliquer en détail
que c'était à cause des installations nucléaires situées dans une zone où les tremblements de terre sont fréquent.



Je perçois parfois des informations auditives au sommet de ma tête.
Elles sont toujours brèves. J'ai demandé de qui elles venaient, et
il m'a été répondu que c'était le « Je suis universel ».



C'est en pratiquant une activité qu'on développe le talent correspondant.
C'est évidemment vrai de la prière.



L'une de mes amies m'a souvent demandé de faire intervenir mon intuition
pour élucider certains mystères concernant tantôt son avenir, tantôt son passé.
Sans qu'elle s'en rende compte, j'ai souvent perçu qu'elle projetait inconsciemment
deux sortes de « tentacules énergétiques » partant de l'arrière de sa tête,
et qui venaient enserrer la mienne, pour « faire pression » sur moi.
Son vif désir d'obtenir des réponses a presque toujours permis
d'accroître mes facultés pour mieux lui donner satisfaction.
A titre d'exemple, je suis ainsi devenu capable d'entendre la façon de parler
d'un de ses anciens amis faisant l'objet d'une question.
Bien que je ne l'avais jamais rencontré, et qu'elle-même l'avait perdu de vue depuis fort longtemps,
j'ai pu signaler qu'il avait un cheveu sur la langue,
ce qui s'est avéré exact, quand elle y a réfléchi, alors qu'elle avait oublié ce détail.
J'ai pu aussi lui indiquer que ses craintes au sujet d'une maladie dont souffrait sa mère
n'étaient pas justifiées, puisque je savais bizarrement qu'elle allait mourir d'autre chose.
Ce phénomène est difficile à décrire: je sais tout-à-coup ceci ou cela
comme s'il s'agissait d'une certitude déjà établie: par exemple, l'âge auquel untel va mourir,
ce qui se vérifie quelques années plus tard (sans qu'on en ait parlé à l'intéressé, évidemment).



Malgré tous mes efforts dans ce sens, durant plusieurs dizaines d'années, je n'avais jamais reçu de conseils décisifs
de la part du monde céleste.
Pourtant il m'arrivait de recevoir des informations auditives très pertinentes (parfois pour autrui)
et de ressentir intuitivement que je suis influencé pour mon bien
(notamment pour contrer les esprits malveillants qui tentent de nous manipuler, et qui sont légion).
Mais depuis 2009 il est arrivé plusieurs fois qu'on m'invite à faire certaines choses,
et qu'on me fournisse parfois des informations précieuses à cette fin.



Je me souviens bien de mon enfance. Je m'étonnais de ne pas comprendre ce que disaient les adultes autres que mes parents.
Je pense que les enfants disposent de facultés télépathiques sélectives leur permettant d'apprendre à parler rapidement.



Quand d'autres personnes prient pour moi, mes propres prières deviennent plus puissantes.
D'une façon générale, il convient de formuler chaque demande avec précision:
L'efficacité dépend beaucoup de cette précision (il faut choisir les mots avec justesse).
Les dernières demandes l'emportent sur les plus anciennes.
Leur effet demeure pendant trois à quatre heures, avant de s'estomper.



Quand je prie pour fortifier mon foie, je deviens plus actif, ça me réveille.
Quand je prie pour améliorer l'état de mon cœ?ur, ça m'endort.
Mais s'il est déjà rempli d'énergie, cela provoque de l'insomnie.
Il s'agit là d'expériences reproductibles.
Conformément aux indications de la médecine antique chinoise (cf la loi de modération)
l'activation des poumons et du gros intestin (dépositaires des forces instinctives)
a pour résultat d'amoindrir, voire éteindre la sensibilité et les émotions poétiques (qui résident dans le foie et le cœur)
ainsi que la créativité.
Quand l'ensemble reins plus foie plus cœur est activé, on éprouve le besoin d'être actif et de bouger.
La mauvaise humeur empêche le foie de se vider de son énergie, ce qui peut conduire à « faire les cent pas ».



Lorsque les gens disent avoir mal aux reins, ils indiquent un endroit situé trop bas
si on se réfère à la position normale des reins « matériels ».
Or l'expérience spirituelle révèle généralement qu'ils avaient raison:
l'énergie des reins est souvent en cause dans les cas de douleurs en bas du dos, et
le langage courant est riche d'expressions (inconscientes mais) pleines de bon sens.



J'ai pu vérifier que les couches supérieures d'énergie-conscience
(alimentées surtout par les chakras du haut du corps) sont capables
de dominer les couches inférieures, ce qui est très utile à savoir pour se protéger
contre certaines influences malsaines ou malveillantes
(ces dernières agissent surtout par l'intermédiaire des couches les plus basses, et elles s'affaiblissent à grande distance).
Il existe bizarrement de nombreuses personnes malintentionnées
qui se laissent aller à faire de la magie noire,
ce qui, dans notre monde, est généralement plus facile que de faire le bien.
Pourtant ces gens devraient savoir que leurs stratagèmes leur reviendront en pleine figure,
mais il semble que leur aveuglement délinquant découle du fait
qu'ils sont eux-mêmes possédés par le mauvais esprit qui les habite et les passionne.
Les religions révélées indiquent qu'on ne devrait prier que pour demander à Dieu
« Que ta volonté soit faite, et non la mienne ».
Non seulement la morale demande qu'on respecte l'authenticité d'autrui,
mais de toute façon « la triche revient » diraient les enfants,
en raison de la loi de cause à effet, appelée aussi « karma ».
Les adeptes de la sakti (saktisme, sivaïsme, etc...) s'imaginent qu'ils échapperont à cette règle.


J'ai découvert la faculté de toucher et de sentir la réplique invisible mais palpitante
de certains organes comme le cœ?ur, palpable à 60 cm en avant du corps physique
de ma mère. C'est élastique, mais je n'ai pas osé trop appuyer (c'est impressionnant)!
Bizarrement je n'ai jamais senti les artères.



J'ai décelé l'existence d'un cheminement énergétique anormal (c-à-d en zig-zag)
dont on ne parle jamais dans aucun livre concernant la médecine antique chinoise.
Les efforts destinés à rectifier les circulations erronées sont généralement fatigants
de même qu'on s'épuise à vouloir trop requinquer certains malades
pour lesquels il s'avère nécessaire de changer le mal en bien  [précisons que je n'en fais pas un métier].
Cependant il est souvent possible de recevoir une aide céleste pour y remédier.
Je crains néanmoins que cela risque aussi d'exténuer nos amis de l'au-delà
que je ne suis plus capable de voir comme c'était le cas au cours de mon enfance
(sans pourtant avoir reçu d'éducation religieuse, je voyais des personnages bibliques
et d'autres entités spirituellement élevées que j'ai pu identifier par la suite).



Les êtres spirituels que je voyais au cours de mon enfance
m'apparaissaient toujours au même endroit de la maison,
à la différence des gens qui ont des hallucinations.

Mes parents m'ont relaté à différentes reprises qu'un jour, en voyant un tableau représentant Jésus,
je leur ai déclaré : « Je le connais celui-là. Il vient des fois nous voir dans la cuisine.»
Or je n'avais jamais reçu aucune instruction religieuse, et je ne connaissais pas son nom.
A la suite de cet événement, maman m'a expliqué le B-A-BA du christianisme,
et m'a enseigné quelques prières. Curieusement, je me suis mis à prier beaucoup chaque soir.
Je demandais que tout se passe bien pour mes parents.
Je me souviens du tableau en question, mais comme je voyais également d'autres êtres spirituels,
le souvenir propre à Jésus s'est estompé (son apparence était celle d'un adolescent).



Si je prie pour aider une personne malade, je ressens ensuite ses symptômes majeurs, mais sans contracter sa maladie.
Quand je suis en compagnie d'un proche, ce phénomène peut se manifester sans prier.
Par exemple, j'ai remarqué une douleur dans le bras de mon père, alors je lui en ai parlé.
Il m'a répondu qu'il s'était cogné pendant la nuit au bois de son lit.



J'ai donné des forces à mon père (très âgé) d'une façon quasi-permanente,
tout comme je l'ai fait avec ma mère, et cela tendait à m'épuiser,
à moins de m'éloigner de quelques kilomètres, ce qui me reposait.
Je n'avais même plus besoin de prier pour que le phénomène se produise.
Ce processus ressemble au principe des vases communicants:
on sait qu'un vieillard ne devrait pas séjourner longtemps aux côtés d'un nouveau-né,
parce que cela porte préjudice au bébé.
Les forces se transmettent mieux quand on se parle, c'est flagrant par téléphone:
Ainsi j'ai souvent pu l'aider à 50 km de distance.
Autre fait remarquable, c'est que je me sentais mieux dès qu'il dormait.
Vingt minutes après son coucher, j'étais requinqué,
même si je me trouvais à quelques mètres de lui.
Quand il s'endormait dans un fauteuil, ça me reposait nettement moins.
Il suffisait que je touche un bref instant l'épaule de ma mère pour qu'elle se sente beaucoup mieux, instantanément.



Dans le passé, quand je priais pour perfectionner mon chakra de la gorge,
tous les défauts qui lui étaient associés se manifestaient davantage,
du simple fait que les forces spirituelles l'avaient fortement activé.
Je souffrais alors d'une gêne respiratoire, j'avalais de travers, et j'avais tendance à tousser.
Si j'augmentais la dose de prières, je parvenais à obtenir un début d'amélioration,
mais ce résultat n'était que passager (ça durait 1/2 journée).
(Cette phase est maintenant dépassée, le fonctionnement de ce chakra s'est beaucoup amélioré.)
Le plus étonnant, c'est que les gens de mon entourage étaient affectés
par ce qui se passait en moi: eux aussi se mettaient à tousser et ils avalaient de travers!
Mais d'une façon générale, le symptôme le plus fréquemment observé,
c'est qu'on a tendance à éternuer davantage quand on prie beaucoup
ce qui montre que l'accroissement du flux énergétique
qui passe dans la région du nez a tendance à se bloquer.
Les éternuements se produisent surtout quand on se pose une question:
cela concorde bien avec les explications de la médecine antique chinoise,
selon laquelle cette zone est en correspondance avec la rate,
organe sans lequel nous n'aurions pas la faculté de penser.
Dans l'Antiquité, les éternuements étaient considérés comme un signe de Dieu.



J'observe depuis des années un phénomène qui a peut-être un rapport avec le « yang ».
En été, par beau temps, quand mon regard s'oriente vers une zone sombre,
je peux voir (en avant de cette zone sombre) tomber une sorte de pluie très très fine
du fait qu'elle est éclairée par un beau soleil,
alors que, bien entendu, il ne pleut pas!
J'ai rencontré une personne percevant ce phénomène comme moi,
et qui m'a indiqué quelqu'un d'autre, dans sa famille, ayant aussi cette faculté.
En 2016, j'observe maintenant ce phénomène à l'intérieur de ma maison :
Il suffit que mon regard soit orienté vers un objet noir. Ce que je vois tomber alors est plus fin qu'à l'extérieur.



J'ai voyagé plusieurs fois hors de mon corps physique (la nuit, mais en étant bien éveillé).
Cependant, je ne suis pas allé bien loin. Il m'était alors possible de voir dans le noir absolu:
les objets semblaient légèrement luminescents.
(J'ai bien dit: noir absolu, volets bien clos, et ça s'était passé à la campagne).
Dans cette situation, mon corps était presque blanc et mes bras semblaient longs,
mais leur longueur apparente découlait peut-être d'une impression trompeuse.
A la moindre inquiétude, je réintégrais aussitôt mon corps matériel (sans le vouloir).
Habituellement, je ne me considère pas du tout peureux, mais dans cet état ma psychologie était plus craintive que d'ordinaire.



Je me souviens un peu de ce qui se passait quand j'étais à l'état de fœtus.
Il m'arrivait de sortir du corps de ma mère, comme dans le § précédent.
Je flottais à proximité, du côté droit. J'observais l'entourage sans forcément comprendre.
Il suffisait que je désire retourner à l'intérieur, et c'était fait.
Mais les entrées et sorties pouvaient se produire involontairement.
Je me souviens aussi de ma naissance:
j'ai aussitôt regretté de ne plus pouvoir faire marche arrière!


Dans les années quatre-vingt, il m'est arrivé par erreur de passer par une douane alors que je n'avais pas mes papiers : la veille j'avais remorqué la voiture en panne d'une amie, à la suite de quoi j'avais gardé dans ma poche son portefeuille à la place du mien. J'ai donc remis ce mauvais portefeuille aux douaniers, en réalisant à ce moment-même qu'il y avait maldonne : c'était trop tard, j'avais laissé mon permis, mes carte grise et carte verte, et tout le reste à la maison. Il y avait là deux fonctionnaires zélés, l'un d'eux a soigneusement examiné mon numéro d'immatriculation en regardant alternativement la carte grise que je lui avais passée, et je ne sais quoi d'autre dans le portefeuille, puis la vignette collée sur le pare-brise (la fameuse vignette qui n'existe plus aujourd'hui) ainsi que tout ce qu'il y avait à contrôler, (la photo sur le permis était celle d'une femme avec des cheveux bouclés assez abondants - moi j'ai les cheveux raides..., la voiture n'était pas du même type ni de la même couleur...) et pendant qu'il revenait vers moi j'ai entendu dans ma tête une voix féminine qui a dit « tout va bien, allez-y », et le monsieur a répété « tout va bien, allez-y »! Au retour j'ai eu la chance de ne pas être contrôlé. J'ai parfois vécu d'autres anecdotes assez comparables, ce qui montre que nous pouvons recevoir de l'aide du monde spirituel, et que de bonnes âmes sont susceptibles de nous manipuler pour arranger certaines affaires dans des situations critiques.
Mais nous constatons hélas qu'il n'y a pas que de bonnes âmes dans le domaine spirituel.


Vers 1990 on m'a envoyé le souvenir d'un épisode que j'ai vécu dans un monde spirituel
avant que je vienne dans celui-ci. Il n'y avait pas de différence homme/femme, notre apparence était plutôt masculine.
Je me trouvais dans un endroit qui ressemblait à une école, avec des bibliothèques,
et chacun devait faire un projet personnel concernant notre prochain séjour sur terre:
nous en parlions avec mes camarades, comme des étudiants qui préparent un stage...
Ce projet libre s'ajoutait au "programme" obligatoire de notre destin (notre tâche de vie).

Quand des enfants ont ce genre de souvenirs, on dit parfois que ce sont des "enfants des étoiles".
Quant à ceux qui semblent s'être réincarnés sans s'être éloignés de la sphère terrestre,
ils justifient peut-être à l'expression "fils de l'homme".



Depuis la nuit du nouvel an 2014-2015, je me souviens aussi d'un événement que j'ai vécu sur Terre des siècles avant J.C..
Lorsque ce souvenir m'a été envoyé (j'étais bien éveillé) j'ai éprouvé une très grande sensation de pureté,
avec l'impression qu'à ce moment-là j'étais nettement plus jeune que maintenant, et aussi un peu ingénu.
Mais en y repensant les jours suivants, j'ai supposé qu'en fait cette immense impression de pureté
était probablement due à l'esprit sain. C'est la seule fois où j'ai ressenti une fraîcheur aussi extraordinaire.
Je me suis bien rappelé des discussions tenues à cette époque, comme si cela venait de se produire,
et je ne peux pas douter de l'authenticité de ce souvenir, parce que cette pureté, c'était aussi de l'intégrité.
Cette expérience m'a permis de mieux connaître et comprendre certains événements historiques,
ainsi que l'utilité de ce qui m'est arrivé au cours de la vie présente.
Mes camarades-collègues étions conscients de la tournure qu'allaient prendre les choses sur Terre,
et nous en avons conclu qu'il nous faudrait revenir plus tard, c'est-à-dire à l'époque actuelle.
Il y a peu d'objets dans ces différents souvenirs, qui sont surtout constitués d'idées, de pensées significatives, et non de paysages.


paragraphe périmé : En réunissant des témoignages
(rêves prémonitoires en relation avec le sens de sa vie personnelle,
expériences paranormales, erreurs dans la formulation de certaines prières...)
en vue de mettre en évidence leurs aspects reproductibles
il serait possible de faire progresser la compréhension du domaine spirituel.


Votre anonymat sera respecté (vous pouvez choisir un pseudo). Malheureusement, je n'ai plus le temps de répondre.
                                                                                                                                                                                     (retour: précédente)
 haut       bas 
CORRESPONDANCE SUR INTERNET

Exemples de messages reçus, sans remise en page:

Bonsoir,

Merci pour vos propos dans ce site, qui relient astucieusement plusieurs disciplines et courants de pensées...

Je suis redenue croyante par l'expérience. J'ai eu des expériences spirituelles trés différentes. La dernière s'est déroulée à la Cathédrale de Chartres alors que j'étais centrée sur ma respiration/mon corps devant la Vierge Noire (la Déesse Mère, disons le Un version féminine). J'ai ressenti et compris que je faisais partie d'une matrice Divine, complexe et vaste, faite de liens amoureux uniquement. Et que la conscience me permettait au fur et à mesure d'éclairer ces liens qui m'entouraient déjà. Tout est lié... C'était fabuleux, pas d'image, juste une connaissance qui tombe dans le corps !! Tout est déjà là, je n'ai qu'à ouvrir plus grand mes yeux et mes oreilles pour faire.

Bien à vous.
Que votre oeuvre se propage auprés du plus grand nombre.
SL   (site kinesiologie-33)

------------------------------------------------------------------------------------------------


  Bonjour Monsieur,

J'ai trouvé votre site en cherchant des explications diverses sur l'arbre de vie. Je suis retournée plusieurs fois lire différentes rubriques. Je voudrais savoir si vous avez plublié un livre sur ces thèmes et si oui comment se le procurer. J'ai un peu de mal avec la lecture en hypertexte, j'ai l'impression de me promener dans un labyrinthe et de peut-être passer à côté de données intéressantes.

Certains passages méritent d'être lus plusieurs fois et je ne les retrouve pas forcément.

Le contenu est très intéressant à méditer.
Par avance, je vous remercie de votre réponse.

              Madame P.

[réponse: dans le commerce il n'existe pas de livre correspondant au site foilogic]
Cette question revient périodiquement;
il sera possible d'imprimer certaines pages en version noir & blanc du site.


------------------------------------------------------------------------------------------------


Ton site m'a coupé le souffle, waw!
Merci   A bientôt
Vincent

Extrait du blog de Vincent:
Rentrer dans le Coeur Sacré.
Trouver cette Source n'est pas du tout difficile, c'est juste une question d'habitude...
Le but est en fait de rentrer dans le Coeur Sacré.
La description qui suit est une piste mais il existe beaucoup d'autre manières,
à vous de sentir et de chercher "votre" façon d'entrer dans l'espace Sacré du Coeur.

Voilà comment je fais. Je m'assieds en tailleur, la colonne bien verticale, et je respire amplement en concentrant mon attention au niveau du Coeur Sacré. Le Coeur Sacré se situe quelque part entre le sternum et la colonne vertébrale, sur la ligne médiane plus ou moins entre la gorge et le chakra du coeur, ça dépend des gens. Le plus simple pour localiser cette zone est de penser à quelqu'un que vous aimez particulièrement ou à une situation particulièrement blessante (mais c'est moins gai;-)
Vous sentirez une sorte de flux de chaleur ou de lumière. Il suffit alors de s'installer devant ce flux comme on s'installerait devant une télé (sauf qu'ici ça sert à quelque chose:-),
et de rester concentré dessus.
Après cela, il faut nettoyer sa conscience des fausses identifications (je suis belge, j'ai une voiture rouge...) en abandonnant tout ce qui vous passe par l'esprit à cette chaleur. Il s'agit vraiment d'un acte de foi car il faut oser laisser tomber ses soucis en se disant que cette Lumière les résoudra pour vous (et c'est toujours le cas). C'est assez simple aussi, c'est juste une question d'habitude.
Au plus vous vous abandonnez avec confiance à cette Lumière, au plus votre conscience s'en approche, jusqu'au moment où vous et le Lumière ne faites plus qu'Un,
et c'est là que vous savez qui vous êtes.
                   Voir le blog de Vincent: http://www.u-blog.net/sacredheart

------------------------------------------------------------------------------------------------



Daniel a écrit:

Bonjour Jacques.

Laissez moi vous dire que j'ai été passionné par la lecture de votre travail, je vous en remercie.
Voici quelques un de mes commentaires. Veuillez m'excuser si au delà de ceux ci,
j'exprime à mon tour une part de mes visions du monde.
En rouge ce qui est à vous
On peut établir un parallèle entre le sens d'une telle variation dans le temps et les significations de notre existence qui progresse (souvent d'une manière cyclique). Cela va conforter l'idée que Dieu l'Eternel puisse se situer «hors du temps».
Je ne comprends pas
Et par ailleurs vous citez Hegel : "L'absolu n'est qu'à la fin ce qu'il est en réalité" en rajoutant ce commentaire : "Dieu se réalisera progressivement dans la succession des événements."
La conception Hégélienne ne s'accorde absolument pas en tout cas avec le christianisme, ce n'est pas ma position et d'autre part semble contredire Dieu situé hors du temps, ce avec quoi je suis d'accord. Ce hors de notre temps, la notion de système par contre prouve sa possibilité.
D'accord avec cette notion importante de cohérence et d'harmonie, sous jacente au monde et parfaitement expimée dès le créatif.
(Kabbalistiquement parlant, savez-vous que les 7 premiers mots de la Thorah ont comme valeur la série 1 2 3 4 5 6 7 et ce, avec une transformation numérique extrêmement simple, le passage à la base trois (trinitaire) au lieu de compter en base dix ! Que se soit Moïse ou un autre qui ait écrit la Genèse, il était impossible que cette série logique ait été voulue, elle est véritablement expression du souffle divin. Il y a là une cohérence voulue par l'esprit universel.
L'esprit n'est pas une personne, ni Dieu quelque entité ou quelque être pensant mais au moins l'union d'au moins deux êtres. Si nous nous mettons en accord avec Dieu en intersubjectivité, si on le pose comme un "je suis" au même titre que nous, (c'est un sine qua non avec l'humilité, passer par le non savoir comme vous le dites en citant Saint jean de la Croix), alors la cohérence se révèle. C'est là ce que vous dites avec le con-naître (naître avec).
(Je constate que la science donne de plus en plus d'importance à ce terme d'intersubjectivité. C'est à ce niveau-là que se rejoignent science et religion.)   Dieu a Lui aussi son protocole d'accord.
Je le résume.   Je ne suis rien, Dieu est tout.   C'est le premier sine qua non.
Il est partout ce protocole dans la Bible, en premier, l'humilité.
C'est pour cette raison que ceux qui vont à Lourdes n'ont pas besoin de Bac + n'importe quoi !

La réalité ne serait qu'un ensemble d'informations
Oui, la réalité n'est qu'information entre un sujet et un objet, dans les deux sens je précise (bien qu'il fasse dépasser cet notion d'objet). La science a mis en évidence (entre autre) avec l'expérience d'Aspect en 81 que tout cadre d'expérience est un tout en vase clos et que le distinguo observateur-observé n'existe plus. Tout est connaissance à tous les niveaux, elle est lien qui se découvre : et ceci est d'une importance capitale car ce n'est plus le schéma objet objet et donc relation possible mais le contraire, lien en premier qui fonde au moins deux "objets".
Le photon en est l'exemple parfait puisqu'il est double, il est le quantum informatif primaire. Que le lumière soit et le lumière fut, Dieu est lumière. Il n'y a que Dieu qui est capable de la simultanéité entre le potentiel et le réalisé. La phrase est présentée en linéarité dans le texte, alors que la partie droite est strictement identique à la partie gauche. Entre les deux, une seule lettre, celle qui coordonne tout, le "et", la lettre Wav.
Cet "entre autre" est la découverte d'un univers non local où une mesure sur une de deux particules corrélées est prise en compte instantanément par l'autre, exactement comme si elles ne faisaient qu'une. Ce non local est un monde qui échappe à la causalité et qui pourrait être représenté comme un tissu de relations, d'interconnections hors du temps, une cohérence parfaite. C'est ce que vous dites :
"Or l'ordre naturel des choses montre que
tout l'univers est fondamentalement habité par un même souffle de cohérence."

J'ai toujours été étonné que les avancées les plus pointues de la physique puissent ainsi rejoindre toute réflexion métaphysique et ce qui est pressenti par le croyant. La relation est donc première.( Je pense à l'étymologie du mot religion (relier) et aussi au constat que dans la Thorah la lettre qui veut dire "et" et se dit wav est la lettre la plus nombreuse. C'est elle qui unit et elle est constamment présente à tel point qu'un mot qui ne la comporte pas est nommé "chauve").
---------------
Vous dites : "Le fruit défendu concerne la confusion entre l'être et l'avoir"
En tant que kabaliste, je ne suis pas tout à fait sûr de cette interprétation. Personnellement j'y vois symboliquement le premier pécher d'orgueil. J'ai fait une analyse très précise de l'évènement en tenant compte du numérique sous-jacent et de la logique de l'enchainement des questions réponses. Mais je sais aussi par ailleurs que tout texte peut accepter plusieurs interprétations. Le principal pour donner consistance à une interprétation c'est qu'elle s'inscrive dans une compréhension générale et non pas à une analyse d'un bout de phrase ou d'un paragraphe, tout étant lié.
---------------
Vous dites, et avec raison, qu'on ne doit plus opposer immanence et transcendance :
"aucun principe d'exclusion ne pourrait faire s'affrontrer ces deux termes:
leurs sens sont complémentaires et NON PAS EN OPPOSITION.

Complémentaires, je ne comprends pas trop car vous dites par ailleurs, mais je n'ai pas retrouvé où, que l'immanence est le germe de la transcendance. Là d'accord si l'un et l'autre ne sont que deux aspects d'un même être. Mais à ce moment là, s'il n'y a pas de primauté, vous êtes dans un cercle fermé avec le problème de l'œuf et de la poule, irrésolvable avec notre logique binaire de l'exclusion. Vous dites d'ailleurs d'une autre façon :
"Ainsi l'existence et l'essence coexistent obligatoirement, depuis toujours !".

En tout cas vous ne semblez pas prendre le sens des mots immanence et transcendance dans le sens scholastique. "Qui ou (qu'est-ce qui) a créé les forces qui ont crée les forces qui nous ont crées...?" puisque cette interrogation se répèterait à l'infini. C'est bien parce qu'il y a raisonnement à l'infini comme dans les phénomènes des deux miroirs que nous devons nous interroger sur notre propre façon d'appréhender le monde et donc de notre propre logique du tout ou rien. Voilà encore la preuve qu'il faut abandonner cette logique du tiers exclus. Elle existe cette logique du tiers inclus, c'est celle de Lupasco qui l'a d'ailleurs fondée à partir des découvertes du quantique : Cf " la logique de l'énergie".
----------------------
J'aime bien votre formulation : " le Moi véritable reflète le "Je Suis" universel ".
A ce sujet le nom de Dieu, le seul et véritable est YHWH qui veut dire " Je suis", affirmation de l'identité première. Et en parallèle, le "Je pense donc je suis" de Descartes. Deux principes d'identités sans lesquels aucun discours ne peut être, et au delà, aucun existant car chaque identité a nécessairement besoin d'un référent pour se positionner vis à vis de l'autre. Encore la primauté de la relation . Que serait Dieu sans sa création ? Rien. D'ailleurs la racine sémitique AL signifie en Hébreu à la fois Dieu et rien, le Tout et le néant à la fois. Il y a au départ une double position, une antinomie radicale. Remarquer que la Thorah commence par la lettre B qui a valeur 2 et qui signifie aussi, dans ou par. Le premier mot se traduit plus subtilement " Dans ou par le principe". Et ce même premier mot BRASHIT qui a lui même la valeur 1 contient le deuxième mot BRA qui a la valeur 2. Bra veut dire créer. J'en conclue que ce nombre 2 est un informatif capital. Le créatif débute par une notion binaire mais qui se résout avec le premier nom de Dieu qui a pour valeur trois, comme le trinitaire. Comme la logique de Lupasco qui est une trialectique. (Cf ma note plus bas).
Dieu est lumière. Or le photon, première particule dans le cadre de la Genèse est à la fois sa propre antiparticule, elle est double, elle est et elle n'est pas à la fois. On connait la célèbre expérience de pensée d'Einstein qui se demandait ce que serait un photon si on pouvait l'observer immobile. Dans ce cas, il faut se déplacer soi-même à sa même vitesse. Mais ce photon n'existerait plus alors puisque l'objet et le référentiel ne feraient qu'un.
--------------------
Vous dites : "TOUT EST DANS TOUT".
Hum ! Si c'était vrai, si chaque partie équivalait la totalité, je ne vois pas quel serait l'intérêt de la multiplicité de ces parties. Le Tout serait-il un réseau d'équilibres parfaits quelque soit l'échelle d'appréhension ? Mais alors cet univers parfait se confondrait avec Dieu Lui-même. Je ne vous saisis pas bien.
Mais à ce moment là vous ne pouvez pas expliquer ni le mal sur le plan ontologique ni l'entropie sur le plan de la science. Vous connaissez l'argument ontologique de Leibniz. Un univers diversifié est nécessairement porteur d'un moins être, d'incomplétudes, d'inachevé dirait un kabbaliste. "Tout est dans tout" est relativement vrai dans deux cas.
1) Quand nous faisons référence par exemple au biologique où une seule cellule contient tout le patrimoine biologique de l'ensemble vivant. Mais l'individu ne se réduit pas à son simple biologique et il n'est pas un "tout" auto-consistant, il est largement redevable d'une extériorité qui n'est pas lui.
2) Dans les univers fractals (votre comparaison avec les clichés holographiques) que nous avons découverts mathématiquement et que la nature utilise depuis longtemps. Mais ce ne sont que des programmes de développement relativement simples et aucun vivant là non plus ne se réduit à ces programmations formelles.
Vous faites peut être référence au principe de E.Haeckel qui semble largement admis par les biologistes. L'ontogénèse récapitule la phylogénèse, en d'autres termes, l'être vivant récapitule l'histoire de son espèce. D'après mes sources, ceci est partiellement vrai.
Il est vrai que dans ces deux cas, se révèle la capacité de sauvegarder une harmonie présente dès le début du créatif et qui par néguentropisme prend de l'ampleur, qualitativement parlant. Je ne dis pas que Dieu est à la fin comme Hegel ou avec le point oméga avec Teilhard de Chardin , il est début et fin, alpha et oméga, 1 et 22 en kabbale numérique. Notre appréhension spatiotemporelle n'est pas celle de Dieu. Ce que nous saisissons comme un linéaire temporel ne veut rien dire par rapport à un Dieu hors du temps, hors de notre topologie. Et il est largement prouvé que certains phénomènes quantiques ne peuvent être compris que si on suppose d'autres dimensions spatio-temporelles.
Je dirais pour ma part, entre les début et fin pour nous, le sacrifice perpétuel, celui de Dieu acceptant de ne plus être en quelque sorte qu'un potentiel pour que nous puissions être nous, capables en toute liberté et responsabilité de cultiver note jardin terre et de Le chercher, Le retrouver. La liberté n'est pas une illusion contrairement à ce qu'affirmait Einstein puisque vous le citez à partir de Spinoza (qui était kabbaliste, enfin un peu je crois, et devait pourtant fort bien savoir que les trois premières lettres de la Thorah c'est Bra, créer). Notre liberté, c'est une capacité contre nature sous la forme la plus haute de l'Amour, celle d'être capable de pardon.
On voit le désastre !!!!!!!!!!!!!!!
(La terre se dit en hébreu haretz; HART, 5.1.10. 22 soit 222, le nombre 26 en trinitaire qui équivaut à la simple opération additive des lettres de YHWH, ce nombre 26 étant connu depuis fort longtemps.)
-----------------------
La logique de Lupasco est une systémologie, science de tous les systèmes possibles.
Lupasco disait ceci : " Pendant vingt-trois siècles, tout homme de science et tout philosophe a raisonné en utilisant la logique classique dite du tiers exclus, formalisé par Socrate et Aristote ".
Mes premières thèses datent de 1935 mais elles me furent hélas pillées par Gaston Bachelard qui publia en 1940 "La Philosophie du Non".
Or je constate que la notion de système est la seule qui puisse accorder science et religion.

Le systémique est fondé sur le principe que la somme des parties n'est pas égale au tout et donc un ensemble acquiert des propriétés que ne possède pas chaque élément pris individuellement. Toutes les sciences humaines sont basées sur cette notion de système qui dépasse le processus linéaire cause effet. La connaissance se présente alors comme un système causal circulaire mais ouvert (l'homéostasie, en recherche d'équilibre), enchevêtrement de boucles rétroactives, conditions initiales qui sont identiques et qui pourtant provoquent des comportements différents, et l'inverse (l'équifinalité) etc. Plus le système est complexe moins il est prévisible dans son comportement, toute complexité développant de l'indécidable de par l'émergence de propriétés nouvelles qui sont rangées classiquement dans le cadre du qualitatif. Et ce qu'il y a de remarquable, c'est que la retranscription de cette complexité sont des diagrammes logiques, au même titre que ceux des sciences dures. Enfin, c'est plus compliqué que ceci à dire.
Si le Tout est considéré comme un vaste système, et c'est là que c'est important, cet ensemble, ne serait-ce que par le premier principe qui fonde toute systémie, a nécessairement des propriétés émergeantes que n'ont pas quelque sous système qui le compose : elles demandent donc un autre plan de compréhension.
C'est à ce niveau que j'opte pour la plausibilité d'un système ouvert puisqu'il existe déjà au niveau de sous-ensembles.
Toute CROYANCE ne serait pas seulement un rêve consciemment construit, une projection de l'homme vers des idéaux etc, mais bien le ressenti et l'exprimé d'un autre plan, ou naissant de la complexité d'un système ouvert, ou le précédant, car quand on parle d'autoconsistance il est difficile de savoir de la partie ou du tout quel est le premier, car se serait faire référence à la linéarité du cause-effet et donner primauté à la partie sur le Tout.
C'est ce qu'exprime Dieu lui-même en disant que son temps n'est pas le nôtre : et au-delà de la terre est un ciel.
La sommation n'est qu'une opération mathémathique qui néglige les caractéristiques propres de chaque identité. En fait toute identité que l'on peut décompter par rapport à un ensemble fait partie d'un système complexe, en lui même, et par rapport aux autres identités. Une bille plus une bille = deux billes ? Oui mais elles s'attirent. Et s'il y en a des milliers dans l'espace, il va se passer quelque chose, aucune en elle même ne pourra être isolée sans déranger l'ensemble, le tout, le système qui lui a des propriétés que n'a pas chaque bille prise individuellement.
Nous sommes, nous et toute identité que l'on peut spécifier, partie d'un système. Quand bien même nous pourrions dénombrer toutes les parties du tout, aucune des parties ne pourra saisir les propriétés de l'ensemble. Je prends en général la comparaison avec un corps humain formé de cellules toutes différentes et qui coordonnées donnent vie à un "tout", un système. Ce système s'appréhende partiellement lui-même en tant qu'identité, mais découvre en même temps l'incomplétude de son être qui n'est que parcelle d'un système plus vaste.
A l'identique, si nous considérons l'univers comme un système autoconsistant et Dieu compris, alors il est certain, par induction peut-être non fondée, qu'il a des propriétés, inconnaissables, qui ne sont contenues dans aucune de ses parties. Et c'est là que peut être situé Dieu, non pas un Dieu autocréateur mais qui serait une potentialité qui spontanément a émergé et s'est immergée au sein de l'univers par la simple loi de l'équiprobabilité de l'être et du néant.
La conséquence de cette notion de système est que toute identité de quelque ordre qu'elle soit n'est que partie d'un ensemble plus vaste et qu'à la limite, nous ne sommes que par les autres. Ceci est compréhensible au niveau existentiel, mais est aussi vrai dans le monde du quantique. Une particule n'a pas les mêmes propriétés par exemple si elle est isolée ou si elle est en couple par exemple, je pense là au couple neutron-proton. Il est donc difficile désormais de définir l'identité, ce qui est un comble puisque tout langage se fonde sur le principe d'identité, postulat vieux comme le monde.

Conséquences de la notion de système:
1) Démontre l'impossibilité de prouver l'existence ou la non existence de Dieu.
2) Mais surtout démontre l'équiprobabilité des deux positions Dieu et non Dieu car tout potentiel dans la logique trinitaire de Lupasco a une valeur non nulle de se réaliser. La probabilité qu'il y ait un système monde plutôt que rien arrivera nécessairement dans un rien infini. C'est ce qui s'est passé lors du créatif. Ce n'est pas un Dieu ex nihilo, c'est Dieu qui utilise le néant.
Cette équiprobabilité de l'être et du néant est irrésolvable en logique binaire où nous arrivons très rapidement à des antinomies. Mais elle est résolvable immédiatement avec la trialectique de Lupasco et ses trois états, potentiel, actuel et un état T qui pourrait se dire "en devenir", semi potentiel actuel.
La logique de Lupasco est une logique du tiers inclus, elle est trinitaire et une de ses conséquences immédiates est la primauté de la relation sur l'objet. C'est la relation qui fonde tout objet. Il n'y a plus objet objet, puis possibilité de relation, mais relation en premier qui découvre au moins deux éléments qui sont comme limites à un dynamisme.

-------------
Aujourd'hui 7/10 je n'arrive plus à aller sur votre site. Mystère !
Je suis croyant, licencié en philo, kabbaliste et essentiellement épistémologue
avec la passion pour la physique quantique que j'ai étudiée à mon niveau.

En toute amitié.
Daniel.

[NB: certaines explications complémentaires ont été ajoutées dans les notes des chapitres IMMANENCE et aussi TRANSCENDANCE après la réception de ce courriel.]

------------------------------------------------------------------------------------------------

(...)
Au cours de nos échanges de courriels, Christian a écrit:

(...)
J’apprécie cette réponse qui pose un accord de vue sur l’essentiel.
Il est rare de trouver un vis-à-vis qui permet un échange solide et profond.

Pour rebondir sur votre propos…
Cette semaine de repos m’a fait réfléchir un peu sur la nature même de notre création, de notre monde, de notre univers.

Il est probable que nous sommes enfermés dans une perception faussée de la nature de ce monde
(peut être par la conception même de notre mental).
Essayons de se décaler et de ne pas considérer que le monde soit un objet. En effet tout notre rapport mental avec la nature du monde est un rapport quasi scientifique et objectif…avec un objet
Sa nature d’infini (qui n’a pas de limite) et d’absolu (rien en dehors de lui) ne permet pas à l’homme de pouvoir le comprendre.

Le monde, tout le monde, toute la création et sa dimension d’infini et d’absolu est Dieu (c’est son immanence), mais Dieu est bien plus que cela (c’est sa transcendance)

Les scientifiques disent que juste avant le Big Bang tout cela était contenu dans un point infiniment petit et qu’aucune loi connue n’est applicable dans cette condition.

Tout cela est impossible à concevoir si on considère ce monde comme un Objet.
Mais si on le considère comme par exemple un sujet, ou une dimension de relation, ou je ne sais quelle autre expression à utiliser (c’est à méditer),
alors toute cette dimension de difficulté que vous évoquez peut être vécue avec un décalage qui pourrait donner un sens plus acceptable.

Ce n’est pas facile à exprimer en quelques mots.
Sans faire de l’ontologie, le terme « Etre » permet en quelque sorte ce décalage, mais en général il ne nous décale pas d’une perception « objet » du monde.

Il m’est arrivé aussi quelques expériences personnelles peu communes, par exemple la possibilité de guérir d’autres personnes en imposant les mains, mais je n’ai pas insisté car je ne suis pas assez transparent pour gérer le choc en retour (qui m’a quelquefois poser quelques soucis), et je ne me suis pas intéressé à ce phénomène. Il m’est arrivé aussi de sentir des douleurs à distance, pour des choses qui sont arrivées à mes enfants (ce lien d’Amour que vous évoquez).

Le pari de cette humanité est peut-être de découvrir un autre chemin de vie dans sa relation avec son mystère.
Mais Le cycle des potentialités de cette humanité doit se dérouler, on ne peut pas le changer, et nous sommes dans une période où ces potentialités sont en train de traverser une échéance.

Les évènements sont en marche vers leurs destins, c’est la loi de ce monde, on ne peut pas la changer.
Mais on peut vivre une transcendance à cette perception qui elle peut tout changer.

Les causes qui ont présidé à notre naissance ne sont pas prisonnières de notre temps, et de sa folie.
Ne soyons donc pas prisonniers non plus, dans notre relation avec cette cause qui nous dépasse.

Avec toute mon amitié,
Au plaisir
Christian

------------------------------------------------------------------------------------------------


Bonjour,

De passage sur votre très intéressant site Expériences Spirituelles (j'y retournerai, c'est certain), j'ai remarqué un intéressant article relatif à la recherche de Stéphane Lupasco, signé Daniel. Je me suis permis de le faire figurer avec mon commentaire dans le: blog de Paul Jorion dans lequel j'interviens parfois sous le pseudo de Rumbo. Cet article se trouve donc depuis aujourd'hui dans les commentaires du billet de Paul Jorion intitulé: "À paraître: Comment la vérité et la réalité furent inventées", voir:

http://www.pauljorion.com/blog/?p=1184#comments

En effet, il y a déjà longtemp des amis m'avaient fait connaître cet épistémologue exceptionnel qu'est Stéphane Lupasco, dont la logique qu'il cultive peut féconder tant de choses.

En vous transmettant tous mes compliments pour votre site que je revisiterai et, qui sait, y interviendrai?
R L

------------------------------------------------------------------------------------------------


bonjour je m'appelle [prénom féminin] j'ai 47 ans.

Il y a 2 ans environ j'ai eu ce que certain appellent une expérience intérieure ou le numineux.

Le raconter est très difficile mais je vais essayer, je dois vous dire que j'ai fait beaucoup de recherche pour essayer de comprendre ce qui m'était arrivé mais peut on expliquer l'inexplicable ?

J'aime la science, les maths et l'astronomie, et la nature aussi.
La veille de cet évènement j'avais imprimé plusieurs cartes du ciel avec les différentes constellations. Comme il était tard je suis allée me coucher et le lendemain matin j'ai voulu visualiser ces cartes, et puis à un moment alors que je regardais les constellations d'hiver (celles qui comprennent le taureau orion, la licorne, etc) je suis partie comme si je voyageais dans l'espace, j'ai eu l'impression de frôler une intelligence impressionante à donner le frisson et puis j'ai "aterri" au niveau du coeur me semble-t-il. Il y avait tellement d'amour, tellement d'amour, j'ai énormément pleuré, après j'avais la notion de notre immortalité, que chacun d'entre nous est profondément aimé, la notion de Dieu me paraissait évidente. La description du numineux par jean yves Leloup est très similaire et d'autres expériences intérieures que j'ai pu lire aussi. On n'est plus tout a fait pareille après. Ce qui m'a fortement impressionnée c'est ce besoin de recherche sur l'Egypte, je porte d'ailleurs la croix ansée égyptienne, de plus certains archéologues disent que les pyramides de Gizeh sont placées en corrélation avec la constellation d'Orion.

Pour finir, il n'y a pas très longtemps, alors que j'étais dans un moment de grande détente, un instant sans pensées, un nom a résonné en moi: Odette AUBERT. Je ne connais personne portant ce nom, alors j'ai cherché par internet pour savoir si elle pouvait être connue, si j'avais pu entendre ce nom et ne plus m'en souvenir. Or la seule personne avec ce nom est dans un cimetière, cette femme était d'une fratrie de 8 enfants, quelqu'un de très ordinaire; elle est décédée en 1957 et je suis née en 1958. Je n'ai pas été plus loin dans mon investigation parce que je n'en n'éprouve pas le besoin, mais cela me laisse un peu perplexe. ce qui est sûr c'est que je n'ai absolument pas peur de la mort; pour moi ce n'est en fait qu'une illusion, la vie continue et elle est belle, alors plein de bonheur à tout le monde et puissions-nous vivre dans un monde d'amour et de paix.
           Mon pseudo: PAPILLON

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Bonjour Monsieur,

Je viens de parcourir brièvement votre très beau site.
Vous disposez d’une culture religieuse, spirituelle et philosophique impressionnante.
Peu de personnes font référence à tant de maîtres de tous temps, tels : (...liste du répertoire...)
Si je me réjouis que vous fassiez référence à (...) trop peu souvent nommés, je regrette toutefois que vous ne nous parliez pas de (... erreur...) de SANKARA, ni de (...erreur...) dont l’importance dans la spiritualité de l’immanence ou de l’UN ne peut pas se distraire et qui nous préparent à aborder l’immense SPINOZA.
Mais je suis certain que vous réparerez rapidement ce petit oubli. Toutefois, vous avais-je bien lu ?

Par contre je dois avouer que vous faites référence à de nombreux maîtres que je ne connais pas et que grâce à votre noble érudition je vais pouvoir découvrir avec grand bonheur.
Un grand, un très grand merci, cher Maître, vous-même.

Votre admirateur bien modeste.

J. P. M. B.

--------------------------------------------------------------------

Jacques,

Je ne fais qu'une prise de contact avec vous, car je n'ai lu qu'un ou deux articles de votre site qui me semble très intéressant.
Je vous remercie de vous livrer ainsi dans ce qu'il y a de plus intime que ce type d'expérience, et aussi selon moi, ce qu'il ya de plus intéressant sur cette terre où tout semble éphémère.

J'aurais beaucoup de choses à vous dire à propos d'expériences spontanées mais il faudra choisir un autre moment où mon esprit sera plus disponible.

La seule chose qui me vient à l'esprit spontanément c'est que j'ai expérimenté les soins pendant 1 mois dans ma vie. Mais actuellement le cobaye c'est moi. Ce que j'ai retenu de l'ensemble des expériences que je fais sur moi-même c'est qu'un peu de tout ce qui est dit dans à peu près toutes les traditions a une part de vérité. Il faudrait pouvoir en faire la synthèse totale et alors en tirer quelquechose de valable et d'efficace. Mais est-ce vraiment le but de notre vie, je veux dire est-ce notre mission ?

A propos de toutes les expériences que j'ai pu faire, et surtout lorsque j'ai obtenu certains résultats sur mes semblables et même sur moi, j'ai eu des moments de révolte, me disant je vais arrêter tout cela car je n'ai aucune preuve que l'on veuille cela de ma part dans le monde céleste et aussi aucune preuve:
- 1 que j'ai le droit de chercher à savoir dans ce domaine
- 2 que Dieu ou bien les anges ont besoin de moi à ce niveau
- 3 qu'il fallait à tout prix chercher à aider cette personne qui en fait ne vivait que ce qu'elle était venue chercher dans ce problème ou cette maladie.

Alors ma révolte consistait dans le fait que je me disais tu va cesser tout ceci et attendre qu'on prenne contact avec toi de manière visible et intelligible. Mais comme cela n'est pas venu, j'ai pensé que j'avais peur et que de l'autre côté on le savait et donc on ne me contactait qu'au moment du sommeil. J'ai souvent des prises de décisions au réveil et aucun souvenir de mon sommeil.

Lorsque j'ai cherché mon ange et mon archange sur les sites habituels il y avait celui du pendule magnétisme etc.. j'ai donc pensé que cela était bien mon chemin de vie. En fait rien ne m'intéresse plus que la connaissance de ce qui ne nous est pas montré, de ce qui est la racine même et aussi la cause même de tout.

Je ne suis jamais arrivée à me passionner pour l'histoire sentant que la vraie cause et le vrai sens des événements n'était pas dit. Je ne suis jamais arrivée à apprendre les leçons d'économie à fond et avec coeur, sachant que tout était teinté de problèmes essentiels non dévoilés comme si sur terre on voulait vivre dans le mensonge et avec un voile que l'on ne souhaite pas forcément enlever. J'ai toujours eu en moi ce qu'on apppelle un état avancé d'utopie, n'ayant aucune limite dans mon mental pour ce qui était d'accorder la justice à chacun et aussi une égalité à tous les niveaux. On me taxerait de déséquilibrée car je refuse l'injustice qui est la base même de notre monde.

Je me suis aperçue aussi que lorsque je parlais des richesses qui m'avaient été données ces dernières années je pensais partager les vrais trésor, sources d'espoir, puisque celui qui les possède ne craint pas la mort. Que nenni j'ennuyais mon auditoire, qui aurait aimé parler d'autre chose. Je me suis souvent sentie dans un désert et comme en pays étranger. Si je vous dit ceci c'est parce que votre phrase "faire progresser la compréhension" m'a interpellée car en fait dans notre sommeil et aussi en venant sur terre nous avons tous la vraie connaissance du sens de notre vie et en plus nous bénéficions tous de l'assitance de nos anges-gardien.

Je me suis demandée s'il ne fallait pas avoir l'humilité de garder pour soi (sauf rencontre fortuite) tous ces trésors de connaissances qui nous étaient accordés à nous et pas à tous (pas encore prêts à les recevoir). J'avais l'impression encore d'avoir à faire à des sourds profonds.

Pour parler de quelque chose de positif je voulais vous dire que j'ai expérimenté de façon consciente les notes de musique sur mon corps et je puis affirmer que les notes soignent et correspondent à certains organes, j'ai aussi expérimenté les couleurs sur les chakras et cela effectue un auto nettoyage véridique et immédiat. *Je suis très étonnée de savoir que lorsque vous faites certaines expériences cela vous fatigue car normalement cela recharge immédiatement.

Actuellement, j'expérimente l'efficacité de la prière, il y a des âmes très efficaces dans ce domaine, ce qui n'est pas mon cas me concernant c'est un peu comme si certains étaient mieux connectés que d'autres.

J'espère ne pas vous avoir ennuyé, car je ne dois pas avoir du tout le même but et le même fonctionnement que vous , je suis plutôt pragmatique et je recherche une efficacité directe aux problèmes qui se présentent devant moi. Aussi, je n'aime pas voir la souffrance et recherche une solution, or ce n'est pas toujours ce qu'il faut faire.

J'ai souvent eu l'impression de n'être pas de cette terre, d'être dans un milieu qui m'était étranger; j'en ai énormément souffert, cela va mieux car certaines expériences m'ont permis de comprendre qu'effectivement je n'étais pas de cette terre.

La période la plus intense de ma vie sur le plan spirituel m'a permis de comprendre que nous n'avons pas besoin de livres et de connaissances - en réalité lorsque nous sommes pris en charge par l'au-delà tout est su, tout est déjà en nous, notre cerveau devient le réceptacle constamment et universellement branché sur la vraie connaissance, tout notre être se transforme totalement de telle sorte que nous n'avons plus besoin de rien.
C'est indescriptible et lorsqu'on a connu un tel état on ne peut qu'être en deuil jusqu'à s'y retrouver de manière définitive.

Mais les lois du monde invisible (car il y en a ) sont vraiment spéciales elles font partie des mystères qui ne sont élucidés qu'à la mort ou bien carrément par une prise de contact direct avec un être céleste.
Je me permets de vous livrer ma réflexion car vous souhaitez partager la connaissance, est ce réellement partager la connaissance ou plutôt confronter vos expériences pour les mesurer et y trouver des réponses concernant vos propres interrogations ?

.......à bientôt, amicalement.
                   
Eveline

Réponse: (en plus des messages personnels)
Effectivement, pendant le sommeil, nous communiquons avec le "je suis universel".
Si on pose des questions avant de s'endormir, il nous répond à travers nos rêves,
qu'on peut apprendre à interpréter. Il est préférable de prier pour améliorer le processus.
Ne vous fiez pas trop aux idées de Freud sur la question,
il imaginait des affaires de sexe en toute circonstance.
En fait, tout dépend des couches de consciences qui sont le plus activées.
(les affaires de sexe résident dans la 2° couche, en relation avec le 2° chakra et les gonades).
A ce sujet, il vaut mieux lire Edgar Cayce,
ainsi que les LIVRES ANCIENS auxquels se réfère la médecine antique chinoise. >>>         aperçu >>>

Extrait des messages de Pierre MONNIER >>>

     haut 


R E P E R T O I R E
  ACCUEIL* |  LOGIQUE DE LA FOI* |  INTRODUCTION* |  CROYANCE* |  PRINCIPE* |  AMOUR ET CONSCIENCE* |  INCONSCIENT* |  FRUIT DEFENDU* |  FRUIT DEFENDU (2)*  ATTACHEMENT* |  LIBERTE* |  VRAIE VIE* |  IMMANENCE* |  TRANSCENDANCE* |  RIRE* |  IRONIE* |  VIOLENCE* |  RESPECT* |  ESPOIR* |  VOLONTE* |  CONCLUSION*
  ici vous êtes à la page : >>>   L O G I Q U E    D E    L A    F O I     astérisque = lien déjà visité   
  COHERENCE* |   FRACTALES* |   HUYGENS* |   SECTES* |   CLONAGE* |   PRIMITIFS* |   EGOISME* |   SOURIEZ* |   MASCARADE* |   MONDIALISATION* |   THEORIE du genre*   GENESE & VIE ETERNELLE* | mariage & ADOPTION par des homos * | TRAFIC D'INFLUENCE* |   LES BAHÁ'ÍS* |   ENSEIGNER* |   EXPERIENCES SPIRITUELLES* | Qu'est-il permis d'espérer?*

Médecine spirituelle chinoise
Congrès sioniste mondial
Précisions sur les RACES

Pour une meilleure compréhension de l'argumentation, il est préférable de suivre l'ordre proposé
(à partir de l'accueil, cliquer sur suite)
pour la lecture des chapitres qui précèdent le fichier "transcendance".

  On pouvait écrire à l'auteur: jacques.nowakvoila.fr   
jusqu'en fin 2015 seulement.

Citations d'auteurs
Tablette d'AHMAD | Shrî AUROBINDO | BAHÁ'Ú'LLÁH | BARLOW | BERGSON | BRIGGS | CAYCE | COMTE | FROMM GIBRAN | HEGEL | HEYOAN | KRISHNAMURTI | LAO TSEU | LEIBNIZ | MONEY | MONNIER | PASCAL | PERROUX PLATON | POINCARE | SION | SPINOZA | TEILHARD DE CHARDIN | THOMAS D'AQUIN | VASSE | VIVEKANANDA

     REPERTOIRE COMPLET >>>>>>>>>>>>
^ HAUT
<<< Agrandir la fenêtre au maximum >>>
Ce site utilise JavaScript Préférer Linux, sinon Vista - avec Explorer, texte de taille moyenne.
Agrandir la page au maximum - écran 800 x 600.