* LA TABLETTE D'AHMAD *


 

Il est le Roi, l'Omniscient, le Sage! Voici que le Rossignol du paradis chante, sur les branches de l'Arbre d'éternité, de saintes et douces mélodies annonçant aux âmes sincères les joyeuses nouvelles de la proximité de Dieu, invitant ceux qui croient en l'unité divine, à se rendre aux parvis du Très-Généreux, informant "les peuples du détachement" du message révélé par Dieu le Roi, le Glorieux, l'Incomparable, guidant les adorateurs vers la sainteté, et vers cette resplendissante Beauté.         
En vérité, voici la Beauté sublime, annoncée dans les Livres des Messagers, par qui la vérité pourra se distinguer de l'erreur, par qui sera éprouvée la sagesse de tout commandement. Il est, en vérité, l'Arbre de vie qui porte les fruits de Dieu, l'Exalté, le Puissant, le Grand !

O Ahmad! Sois témoin qu'en vérité, Il est Dieu et qu'il n'y a pas d'autre Dieu que Lui, le Roi, le Protecteur, l'Incomparable, l'Omnipotent. Et que Celui qu'Il a envoyé sous le nom d'Ali, c'est-à-dire Sa Sainteté le Báb, fut le véritable envoyé de Dieu, au commandement de qui nous nous conformons tous.

Dis : ô peuple, obéissez aux ordonnances de Dieu qui vous ont été prescrites dans le Bayan par le Glorieux, le Sage. En vérité, Il est le Roi des Messagers et son Livre est le Livre-Mère, si seulement vous pouviez le savoir.

Ainsi, de cette prison, le Rossignol lance vers vous son appel. Il lui appartient seulement de vous remettre ce clair message. Que celui qui le désire refuse ce conseil, et que celui qui le désire choisisse le chemin de son Seigneur.                          

O peuple, si vous rejetez ces versets, sur quelle preuve fondez-vous votre foi en Dieu? Produisez-la donc, ô assemblée de fourbes! Par Celui qui tient mon âme dans sa Main, ils ne le peuvent et ne le pourront jamais, dussent-ils s'allier tous pour le faire.


O Ahmad ! N'oublie pas mes faveurs durant mon absence. Souviens-toi de mes jours pendant tes jours, de ma détresse et de mon bannissement en cette prison lointaine. Et demeure si ferme dans mon amour que ton cœur ne vacille pas, dussent les épées de tes ennemis faire pleuvoir leurs coups sur toi, et les cieux et la terre se soulever contre toi.

Sois pour mes ennemis comme la flamme du brasier, et pour mes bien-aimés comme un fleuve de vie éternelle, et ne sois pas de ceux qui doutent. Et si, en mon sentier, tu es surpris par l'affliction, ou si, à cause de Moi, tu es dépouillé de ton honneur, que ton âme n'en soit pas troublée.

Sois confiant en Dieu, ton Seigneur et le Seigneur de tes pères. Car les hommes s'égarent dans les sentiers de l'illusion, privés de discernement et incapables de voir Dieu de leurs propres yeux ou d'entendre sa mélodie de leurs propres oreilles. C'est ainsi que nous les avons trouvés comme tu peux également le constater.         

Ainsi, leurs superstitions sont devenues des voiles entre eux et leur propre cœur, et elles les ont tenus à l'écart du chemin de Dieu, le Glorifié, le Grand.

Sois bien certain qu'en vérité celui qui se détourne de cette Beauté s'est aussi détourné des Messagers du passé et a fait preuve d'orgueil envers Dieu, de toute éternité en toute éternité.

Grave en ton cœur cette Tablette, ô Ahmad! Chante-la jusqu'à la fin de tes jours et ne t'en écarte pas. Car, en vérité, Dieu a réservé à celui qui la chante, la récompense de cent martyrs et un service dans les deux mondes.

Ces faveurs, Nous te les avons accordées, en gage de notre miséricorde, pour que tu sois du nombre de ceux qui sont reconnaissants.

Par Dieu ! Si cette Tablette est lue avec une absolue sincérité par celui qui est plongé dans l'affliction ou le chagrin, Dieu dissipera sa tristesse, résoudra ses difficultés et le délivrera de ses épreuves.

En vérité, Il est le Miséricordieux, le Compatissant. Loué soit Dieu, le Seigneur de tous les mondes.