H E Y O A N
extrait de
LA LUMIERE QUI GUERIT -  de Barbara Ann BRENNAN, médium




“Guérir par la foi et l'espoir”   -   (Propos d' Heyoan, être spirituel)

“Que la lumière vous traverse et vous élève
alors que vous êtes implanté dans la terre,
car vous êtes la passerelle naturelle entre les cieux (et votre spiritualité)
et la terre, votre demeure physique bien-aimée.

Pénétrez-vous de cette réalité,
et vous vivrez alors selon votre véritable nature et votre but ici-bas.
Sentez la fusion d'énergie dans cette pièce tandis que nous nous joignons à vous;
ouvrez vos yeux, vos oreilles et tous vos sens pour voir,
entendre et ressentir notre présence.
Nous ne sommes pas le fruit de votre imagination, mais bien vos frères,
et nous sommes là pour travailler avec vous à la paix
et la guérison de cette planète.

Nous en étions tous convenus avant même votre naissance,
et c'est dans un esprit de foi et d'espoir que vous vous êtes incarnés.
Vous éprouviez un tel besoin de servir la planète
que vous avez accepté d'en assumer en partie la douleur
et de la guérir, de la sentir dans votre chair et votre âme, afin de la transformer en amour.
Je vous l'affirme, à vous qui êtes venu avec en vos coeurs l'espoir d'un futur radieux
et la foi qui accompagnera votre transformation et celle de cette planète.

Examinons cela plus en détail.
Nous parlons d'une connexion avec la divinité universelle.
Vous êtes pourvu d'une grande sagesse, d'une grande puissance,
d'un amour infini, vos instruments de guérison,
et d'un corps bien conçu venu de la terre nourricière;
le système énergétique que vous avez apporté des cieux
est apte à combler votre aspiration la plus profonde,
la raison de votre venue, ce rêve fou
enfermé dans un petit paquet au fond de votre coeur.

Le moment est arrivé d'aller chercher ce petit paquet, de l'ouvrir, de regarder.
N'ayez pas honte ; ce que vous découvrez n'est pas de l'égoïsme, c'est la vérité.
N'ayez pas peur de son ampleur, car votre seule limite
est le système de croyance que vous vous êtes imposé.
Ne craignez pas d'être terre à terre,
car le moindre de vos actes, empreint de sainteté, est un acte de foi.
Si vous n'avez toujours pas ouvert votre petit paquet,
faites-le maintenant, vous serez ravis de ce que vous y découvrirez.
Je vous suggère de placer le paquet ouvert sur un autel
et d'en faire le sujet de votre méditation deux fois par jour,
au moins cinq minutes chaque fois.
Gardez le secret ou parlez-en, mais à bon escient,
à ceux qui comprendront et vous aideront;
car vous avez un travail à accomplir, que je vais maintenant vous décrire.

Passez votre vie au crible, remontez à l'enfance
pour retrouver la douleur la plus intense sous sa forme nucléaire,
que chacun de nous garde en lui.
Lorsque vous l'avez découverte, suivez-en les manifestations
dans les méandres de votre vie, année après année;
certes elle a changé, mais je vous assure que c'est toujours la même douleur.
Or c'est précisément elle, en vous et reflétée dans le monde,
que vous avez pour mission de guérir.
Avec courage, vous l'avez assumée, elle a empli votre corps et votre âme,
et vous ne pouvez y échapper, mais seulement la guérir.

Je vous demande d'envelopper doucement cette douleur d'amour et d'acceptation,
de la traiter comme un nouveau-né qui a oublié qui il est.
Car c'est un enfant de l'espoir, d'un futur resplendissant,
et vous le guérisseur avez la foi de guérir cet enfant de douleur.
Le premier pas de votre guérison consiste à reconnaître votre responsabilité
dans l'apaisement de cette douleur, librement consentie pour le bienfait de la planète et le vôtre.
En tant que guérisseur, vous avez prêté serment
de vous traiter avec une scrupuleuse honnêteté, tendresse et honneur,
et d'obéir à la divine sagesse en vous et autour de vous.
Vous n'êtes pas seul pour porter ce fardeau; sentez notre présence dans la pièce;
vous serez guidé. Faites appel à votre foi pour guérir votre corps,
sans attendre que la douleur se manifeste.
Sur votre autel, placez côte à côte la douleur de l'enfant
et l'amour du guérisseur: espoir et foi.
Tous deux façonneront votre énergie pour vous transfigurer dans la lumière, vous et la terre.
Sentez l'amour qui inonde cette pièce, la lumière que vous êtes,
qui vous entoure, qui émane de ceux qui vous ont précédés.
Chaque cellule de votre corps recèle cette lumière. Soyez vous-même;
vous l'avez proposé, cela a été accepté,
rien de plus ne vous est demandé, que d'être ce que vous êtes.”

(La lumière qui guérit - Barbara Ann BRENNAN)     
Du même auteur: Le pouvoir bénéfique des mains.     

Autre texte d'Heyoan:
aspirations & désirs
R E P E R T O I R E
  ACCUEIL* |  LOGIQUE DE LA FOI* |  INTRODUCTION* |  CROYANCE* |  PRINCIPE* |  AMOUR ET CONSCIENCE* |  INCONSCIENT* |  FRUIT DEFENDU* |  FRUIT DEFENDU (2)*  ATTACHEMENT* |  LIBERTE* |  VRAIE VIE* |  IMMANENCE* |  TRANSCENDANCE* |  RIRE* |  IRONIE* |  VIOLENCE* |  RESPECT* |  ESPOIR* |  VOLONTE* |  CONCLUSION*
PROPOS D'HEYOAN, ETRE SPIRITUEL - message retranscrit par Barbara Ann BRENNAN, médium et guérisseuse
  COHERENCE* |   FRACTALES* |   HUYGENS* |   SECTES* |   CLONAGE* |   PRIMITIFS* |   EGOISME* |   SOURIEZ* |   MASCARADE* |   MONDIALISATION* |   THEORIE du genre*   GENESE & VIE ETERNELLE* |   mariage & ADOPTION par des homos * |   TRAFIC D'INFLUENCE* |   LES BAHÁ'ÍS* |   ENSEIGNER* |   EXPERIENCES SPIRITUELLES* |   Qu'est-il permis d'espérer?*

Médecine spirituelle chinoise
Congrès sioniste mondial
Précisions sur les RACES

Au sérieux du livre et à la réputation de son auteur vous pouvez ajouter mon propre témoignage,
puisque votre serviteur, dans son enfance, avait lui aussi la faculté de voir des êtres spirituels.


Citations d'auteurs
Tablette d'AHMAD | Shrî AUROBINDO | BAHÁ'Ú'LLÁH | BARLOW | BERGSON | BRIGGS | CAYCE | COMTE | FROMM GIBRAN | HEGEL | HEYOAN | KRISHNAMURTI | LAO TSEU | LEIBNIZ | MONEY | MONNIER | PASCAL | PERROUX PLATON | POINCARE | SION | SPINOZA | TEILHARD DE CHARDIN | THOMAS D'AQUIN | VASSE | VIVEKANANDA
  Préférer Explorer, texte de taille moyenne.
Agrandir la page au maximum - écran 800 x 600.
^ HAUT